Accueil

Tir de fusée Soyouz à Baïkonour en octobre 2018 

éclipse totale Chili & Argentine 2019

éclipse annulaire Sultanat d'Oman 2019

éclipse totale Chili & Argentine 2020

Express Côtier Norvège

Laponie en groupe

Laponie en individuel

Islande en groupe

 

Remerciement Fred Espenak pour la carte de prédiction du tracé de l’éclipse

- Cliquez sur les cartes pour les agrandir - 

Les pré-réservations sont ouvertes.

- Nous demander le formulaire de pré-réservation -

 

 

La visite des observatoires de La Silla et du Cerro Paranal est confirmée par l'ESO.

Visite garantie pour les 20 premiers inscrits

 

 

"Voyages proposés en partenariat avec l'Astro Club de France, avec accompagnement par son président, Philippe Morel, 19 fois chasseur d'éclipses de Soleil et co-auteur des ouvrages "Chasseurs d'éclipses" avec Pierre Bourge et "Observer l'éclipse" avec Patrick Martinez."

- Un programme court de 14 jours, éclipse en Argentine et région de l'Atacama

- Un programme de 19 jours avec 5 nuits d'observation chez Alain Maury dans l'Atacama

 

PROGRAMME ECACF014: 14 jours du vendredi 28 juin au jeudi 11 juillet 2019 avec observation de l'éclipse au nord de San Juan en Argentine suivi par un circuit centré sur la région de l'Atacama (Version autotour).

Observation de l'éclipse d’une durée de 2m 30s au nord de San Juan en Argentine, dans les environs de la ville de Bella Vista qui est situé à une altitude de 1900 m et offre un climat et une géographie comparable à la « Vallée de la mort » située en Californie. L’hiver est la saison sèche avec peu de précipitations. Le climat de Bella Vista est l’un des plus sec en Argentine et c’est aussi l'une des régions les plus ensoleillées du pays, ce qui fait de Bella Vista l’un des meilleurs spots d’observation pour cette éclipse. Vous partez ensuite au Chili où vous visiterez Valparaiso et la région de l'Atacama.

Les temps forts de votre voyage :

- L'éclipse totale de Soleil au pied des Andes en Argentine

- Le superbe désert d'Atacama, ses lagunes, ses salars

- La visite des grands observatoires chiliens : Cerro Paranal et le centre de contrôle ALMA OSF

- Les geysers d'El tatio au cœur de l'altiplano

- Le quartier historique de Valparaiso classé au patrimoine de l'UNESCO http://whc.unesco.org/fr/list/959 

- Les superbes parcs de Talampaya et d'Ishigualasto classés au patrimoine de l'UNESCO http://whc.unesco.org/fr/list/966 

 

JOUR 1 : vendredi 28 juin 2019 -  PARIS - SANTIAGO DU CHILI

Vols internationaux à destination du Chili. Nuit à bord de l’avion.

JOUR 2 : samedi 29 juin 2019 -  SANTIAGO DU CHILI - VALPARAISO - SANTIAGO DU CHILI

Arrivée à Santiago du Chili. Accueil par votre guide à l’aéroport international.

Transfert privé à Valparaiso sur la côte Pacifique (2h de route environ).

Dans l'après-midi, découverte de la mythique ville de Valparaiso.

Classée au patrimoine mondial de l'Humanité par l'UNESCO, Valparaiso possède des quartiers anciens uniques en leur genre. Avec ses multiples collines couronnées d’habitations pittoresques et d’entrepôts, ses rues étroites escarpées, ses funiculaires, ses chanteurs de rues, la ville a une identité et une atmosphère très particulière où flotte encore l'odeur des vraquiers et cap-horniers, ces navires des siècles passés qui y faisaient escale après le terrible passage du Cap Horn.

Un arrêt pour visiter La Sebastiana sur le cerro Bellavista, permet de plonger dans l'univers de Pablo Neruda.  

Retour à Santiago pour la nuit. Installation à l'hôtel.

JOUR 3 : dimanche 30 juin 2019 - SANTIAGO - MENDOZA - RODEO

Transfert à l'aéroport de Santiago et envol à destination de Mendoza en Argentine.

Une fois à l'aéroport de Mendoza, mise à disposition de votre nouveau véhicule de location puis départ plein nord par la route 40 vers la localité de Rodeo. Installation à l'hôtel.

Trajet : environ 4h00 et 340 km

Nuit à l’hôtel à Rodeo ou dans les environs.

JOUR 4 : lundi 01 juillet 2019 - RODEO - PARCS TALAMPAYA / ISHIGUALASTO - RODEO

Départ pour rejoindre le Parc d'Ischigualasto, plus connu sous le nom de Valle de la Lune.

Il y a deux cent vingt-cinq millions d'années, la vallée de la lune ou parc d'Ishigualasto était un paradis de fougères gigantesques, habité par des vertébrés colossaux. Inertes sous un ciel bleu, des sculptures naturelles : le champignon, le sous-marin ou le sphinx, et des traces de reptiles font partie des multiples trésors enfermés dans cette région. Ce parc de 60 000 hectares est l'une des seules zones de la planète où sont représentées toutes les étapes de l'ère triasique (entre 248 et 206 millions d'années). C'est pourquoi il fut déclaré par l'UNESCO en l'an 2000, Patrimoine Naturel de l'Humanité. Visite du site pendant 3h environ et du petit musée qui expose des reconstitutions des dinosaures ayant habité cette zone. 

Le tour de la vallée de la lune est obligatoirement accompagné d'un guide officiel du parc mais dans votre véhicule.

Vous rejoignez ensuite le magnifique Parc de Talampaya situé à 35 kilomètres par une route en bon état.

Le parc de Talampaya a une superficie de 215 000 hectares, et fut créé en 1975 pour sauvegarder les vestiges archéologiques et paléontologiques présents dans un environnement de toute beauté. Le canyon du fleuve de

Talampaya, avec ses parois gigantesques qui abritent dans leur partie sommitale des nids de condor, compte parmi les merveilles naturelles de l'Argentine. Des renards gris ou des viscaches australes se cachent derrière les caroubiers centenaires et les arums. 

Vous partez pour un tour de 3 heures environ opéré par le Parc National, il est donc impossible de circuler avec votre véhicule.

Retour à Rodeo en fin de journée.

Trajet : environ 5h30 et 340 km

Nuit à l’hôtel à Rodeo ou dans les environs.

JOUR 5 : mardi 02 juillet 2019 - RODEO : ECLIPSE DE SOLEIL

Départ pour la zone de centralité. 

Depuis San Jose de Jachal, la ligne de centralité au niveau de Bella Vista se situe à environ 30 mn de route et 30 km. 

Durée de la totalité : 2m30s.

Nuit à l’hôtel à Rodeo ou dans les environs.

JOUR 6 : mercredi 03 juillet 2019 - RODEO - BARREAL

Départ pour Barreal.

A 25 km au sud de Barreal, la lagune asséchée de Barreal Blanco de 12 kilomètres sur 6, permet de pratiquer le char à voile, lorsque le vent souffle, notamment fin de journée.

A 40 km à l’est de Barreal se trouve l’observatoire El Leoncito situé à 2550 m d’altitude, dans une zone exempte de pollution lumineuse et offrant plus de 250 nuits par an de ciel dégagé.

Une visite guidée diurne ou nocturne de 30 à 40 mns inclut le "Jorge Sahade" télescope avec son miroir primaire de 215 cm et son miroir secondaire de 65 cm.

Lors de la visite nocturne, il est possible d’observer avec le télescope de 35 cm situé à l’extérieur de l’observatoire, en compagnie du personnel de l’observatoire.

Trajet : environ 4h00 et 260 km

Nuit à Barreal.

JOUR 7 : jeudi 04 juillet 2019 -BARREAL - MENDOZA – SANTIAGO DU CHILI

Départ de Barreal en début de matinée et route vers le sud et la ville de Mendoza.

Arrivée à l'aéroport de Mendoza et remise des véhicules de location. Envol à destination de Santiago du Chili.

A votre arrivée dans la capitale chilienne, réception par votre guide local et transfert à l'hôtel en centre-ville.

Trajet : environ 4 h et 320 km

Nuit à l’hôtel à Santiago du Chili

JOUR 8 : vendredi 05 juillet 2019 - SANTIAGO DU CHILI - ANTOFAGASTA - OBSERVATOIRE CERRO PARANAL - ANTOFAGASTA

Ce matin vous prenez la direction de Santiago et de l'aéroport.

Embarquement sur un vol intérieur à destination du nord-Chili et de la ville de Antofagasta.

Prise de votre véhicule de location à l'aéroport d'Antofagasta.  

Vous partez à la découverte de l'observatoire astronomique de Cerro Paranal à 130 km au sud d’Antofagasta. Il faut environ 2h00 pour rejoindre l'observatoire depuis Antofagasta.

L’ESO nous a accordé les autorisations de visite : La visite débutera à 14h00 et se terminera à 17h00 pour les 20 premiers inscrits.

Situé à 130 km au sud de la ville d'Antofagasta, le Cerro Paranal est l'un des grands projets de l'Observatoire

Européen Austral (ESO) installés au Chili aux côtés de La Silla et de l'ALMA. Le point fort de Cerro Paranal est son très grand télescope (VLT pour Very Large Télescope), un instrument extrêmement performant qui compte 4 miroirs de 8.2m de diamètre. Installé à 2635m d'altitude au cœur du désert d'Atacama et non loin de l'océan Pacifique, ses conditions d'observations optimales devraient permettre à ce télescope d'apporter de nouvelles informations capitales sur la formation et l'évolution des galaxies et des trous noirs.

En fin de visite, retour à Antofagasta.

Nuit à l’hôtel à Antofagasta.

JOUR 9 : samedi 06 juillet 2019 - ANTOFAGASTA - CALAMA – SAN PEDRO DE ATACAMA

Vous prenez la route pour rejoindre San Pedro d'Atacama plus au nord. Vous empruntez la route du salpêtre et passez par Calama, célèbre pour sa proximité avec la mine géante de Chuquicamata.

San Pedro d'Atacama est une oasis située à 2 400 m d'altitude au cœur du désert éponyme. Installation à l'hôtel et si le temps le permet, départ pour les vallées de la mort et de la lune où vous pourrez randonner jusqu'à la tombée de la nuit.

À l’origine, la Vallée de la Mort s’appelait la Vallée de Mars. C’est un archéologue belge qui l’avait nommée au début du XXème siècle, imaginant que les paysages devaient être semblable sur la planète rouge. Mais années après années, la prononciation de la vallée s’est déformée car en espagnol les deux termes sont très proches phonétiquement : « Valle de la Muerte » et « Valle de la Marte ». La Vallée de la Mort est une zone stérile, désertique, où l'érosion du vent, des pluies (rares) et des alternances de gel-dégel a créé des formes étonnantes, de profonds canyons, des rigoles d'une régularité surprenantes, des stries par milliers et des dunes de sables.

La Vallée de la Lune est située dans la Cordillère de Sel à une dizaine de kilomètres de San Pedro d'Atacama. Elle est le résultat de l'incroyable travail de sape du vent qui, transportant des milliards de grains de sables, érode le sel et la roche pour former canyons, aiguilles, promontoires, pitons et autres reliefs acérés. De petites dunes de sable se sont également formées çà et là. Le coucher de soleil, très couru, est un moment magique où les dernières lueurs du jour embrase les reliefs ruiniformes de couleurs chaudes.

Trajet : 130 km jusqu’à l’observatoire Cerro Paranal puis 425 km (4h40 à 5h00) jusqu’à San Pedro.

Nuit à l’hôtel à San Pedro de Atacama.

JOUR 10 : dimanche 07 juillet 2019 - SAN PEDRO - SALAR ATACAMA – LAGUNES - SAN PEDRO  

Pour ceux qui le souhaitent, vous pouvez réserver par vos soins (dans la limite des places disponibles), la visite publique du dimanche du centre de contrôle ALMA Operation Support Facility (OSF) situé à 35 km de San Pedro de Atacama à 2 900 m d'altitude. L’accès aux antennes situées sur le plateau de Chajnantor situé à plus de 5000 m d'altitude n’est pas autorisé pour des questions de sécurité.

Lors de la visite publique du dimanche, les visiteurs doivent se rendre au lieu de rendez-vous à San Pedro de Atacama au plus tard à 08h45 pour prendre le bus affrété par l’observatoire ALMA. La visite dure environ 03h00 et le bus vous ramènera à San Pedro de Atacama.

ALMA est un observatoire unique de par sa taille, la qualité de ses observations et son isolement en haute altitude qui implique une rotation permanente des équipes sur place ! Votre visite se limite au centre de contrôle, situé tout de même à près de 3000 m d'altitude.

ALMA est un télescope de pointe dédié à l'étude du rayonnement provenant des objets les plus froids de l'Univers. Il est exploité par l'ESO (observatoire européen austral). ALMA est composé de 66 antennes de grandes précisions réparties à des distances pouvant aller jusqu'à 16 kilomètres. Le rayonnement étudié, appelé millimétrique et submillimétrique, car possédant une longueur d'onde de l'ordre du millimètre, se situe entre le rayonnement infrarouge et les ondes radios. Il ouvre une nouvelle fenêtre sur l'univers froid, encore énigmatique, mais ce rayonnement est absorbé par la vapeur d'eau contenue dans l'atmosphère terrestre. Aussi, les télescopes observant dans ce domaine de longueurs d'onde doivent être construits sur des sites élevés et secs tel que le plateau de Chajnantor à 5 000 mètres d'altitude, un des plus hauts observatoires astronomiques sur Terre. ALMA est le télescope le plus puissant pour observer l'Univers froid – le gaz moléculaire et la poussière. ALMA étudie les blocs élémentaires des étoiles, les systèmes planétaires, les galaxies et même la vie. Il fournit aux scientifiques des images détaillées d'étoiles et de planètes en formation dans leurs cocons de gaz près de notre système solaire. Il peut aussi détecter des galaxies naissantes aux limites de l'Univers observable, telles qu'elles étaient il y a plus de 10 milliards d'années. ALMA ouvre ainsi une nouvelle fenêtre et offre aux astronomes la possibilité de résoudre quelques-unes des questions les plus profondes sur nos origines cosmiques..  

Si vous visitez ALMA OSF le jour 10, il est conseillé d’enchaîner le programme avec les visites prévues au jour 11 et de réaliser les visites prévues le jour 10 le jour 11.

Partez à l'assaut de l'altiplano andin ! Votre première étape sera le salar d'Atacama et sa lagune Cejar.

Le salar d'Atacama est le plus grand du Chili. Il s'est formé dans une dépression par accumulation de sels minéraux et autres éléments issus du lessivage des volcans voisins. C'est pour cette raison que l'on y trouve, dans sa partie sud, des gisements de lithium. L'évaporation des eaux de ruissellement permet aux sels de créer une croûte solide en surface. Cette dernière est souvent bicolore, le blanc des sels se mélangeant avec avec les ocres des poussières du désert transportées par les vents. Le salar est percé çà et là de lagunes salines comme la lagune Cejar ou la lagune Tebenquinche dans les eaux desquelles se reflètent les silhouettes des volcans de la cordillère.

Continuation de votre route jusqu'au village de Toconao où vous vous arrêtez pour quelques photos puis continuation vers la Valle de Jere, étonnante oasis de verdure au milieu du désert aride. Faites quelques pas dans cette vallée où l'on produit notamment des fruits.

Vous poursuivez votre route sur la piste 23 qui mène en Argentine. Arrêt recommandé à Socaire (3 300 m) pour le déjeuner.

Toujours plus haut, la piste continue vers la cordillère et vous atteignez enfin le but de votre journée : les lagunes altiplaniques Miscanti et Miniques.

Les lagunes Miscanti et Miniques, situées à près de 4 300 m d'altitude au pied des volcans de la cordillère des Andes sont une image d'Epinal de ce que le désert d'Atacama offre au regard des voyageurs : une palette de couleurs exceptionnelle, allant du bleu intense à l'orange, du jaune au turquoise, du vert sombre au blanc. Dans le silence de l'altitude, ces deux lagunes sont parfois le lieu de passage d'oiseaux ou d'alpagas voire de guanacos et de viscaches.

Piste de retour vers San Pedro d'Atacama. En cours de route, si suffisamment de temps, vous ferez un arrêt à la lagune de Chaxa.

Située au milieu du salar d'Atacama., la lagune Chaxa est réputée pour sa colonie de flamands roses qui y migrent chaque année. On y observe (pas toujours !) les trois variétés de flamands : le chilien, l'andin et le flamand de James.

Trajet : environ 2h45 et 240 km

Nuit à l’hôtel à San Pedro de Atacama.  

En Option avec supplément J10 ou/et J11 : En soirée, c'est bien couvert que vous sortirez pour une séance d'observation du ciel austral chez "Space Obs" dirigée par le français Alain Maury. La séance dure environ 2h sur des télescopes amateurs de grande qualité 

JOUR 11 : lundi 08 juillet 2019 - SAN PEDRO - GEYSER D'EL TATIO – SAN PEDRO

Pour ceux qui le souhaitent et qui n’ont pas pu participer à la visite publique du dimanche, il est possible de visiter à 08h30 le centre de contrôle ALMA Operation Support Facility (OSF) situé à 35 km de San Pedro de Atacama à 2 900 m d'altitude (dans la limite des places disponibles). L’accès aux antennes situées sur le plateau de Chajnantor situé à plus de 5000 m d'altitude n’est pas autorisé pour des questions de sécurité.

Lors de cette visite privative, les visiteurs doivent se rendre par leur propre moyen directement sur le site ALAMA OSF situé à 35 km de San Pedro de Atacama au plus tard à 08h30. La visite dure environ 03h00 (Nombre de participants limité).

Si vous visiter ALMA le jour 11, il est conseillé d’enchainer le programme avec les visites prévues au jour 10 et de réaliser les visites prévues le jour 11 le jour 10.

C'est sous une nuit noire et froide, très tôt le matin, que vous quittez votre hôtel, chaudement vêtu pour la superbe zone géothermale d'El Tatio située à environ 1h30 de piste de San Pedro d'Atacama.

A 4 200 m d'altitude, El Tatio est un site unique au Chili. Entourée de volcans avoisinant les 6 000 m, cette dépression présente de nombreux phénomènes géothermiques dus aux infiltrations d'eaux météoriques, réchauffées par le magma situé en profondeur. On peut ainsi observer des petits geysers expulsant de l'eau bouillante, des bassins d'eaux chaudes (jusqu'à 70°C) minéralisées de couleurs étonnantes, des mares de boue chaude animées de bulles de gaz, des mofettes (fissures émettant de la vapeur) ... Au petit matin, du fait des températures glaciales de l'altiplano (entre -5 et -15°C), une forte condensation se créée et les lumières rasantes de l'aurore offrent alors un spectacle de toute beauté.

Sur le chemin du retour vers San Pedro d'Atacama vous pourrez faire un arrêt aux termes de Puritama célèbres dans la région pour leurs eaux minéralisées puis dans le village de Caspana.  

Sur le chemin du retour vers San Pedro d'Atacama vous pourrez faire un arrêt aux termes de Puritama célèbres dans la région pour leurs eaux minéralisées puis dans le village de Caspana.

Trajet : environ 3h00 et 160 km

Nuit à l’hôtel à San Pedro de Atacama.

JOUR 12 : mardi 09 juillet 2019 - SAN PEDRO DE ATACAMA - CALAMA - ANTOFAGASTA – SANTIAGO DU CHILI

Dernier tour du village de San Pedro, avec ses ruelles pavées ou poussiéreuses, sa petite église coloniale donnant sur une place arborée et son musée. Possibilité de visite du musée du Père Le Paige, qui a rassemblé une impressionnante collection d´objets de la culture atacamène, avant de quitter l'oasis de San Pedro d'Atacama pour rejoindre, plus au sud et en bordure du grand océan Pacifique, la ville de Antofagasta, au milieu de paysages désertiques austères.

Arrivée à l'aéroport de Antofagasta et remise des véhicules de location. Envol à destination de Santiago du Chili.

A votre arrivée Santiago du Chili, transfert à l'hôtel.

Trajet : environ 3h40 et 320 km

Nuit à l’hôtel à Santiago du Chili

JOUR 13 : mercredi 10 juillet 2019 - SAN PEDRO DE ATACAMA – PARIS

Journée ou matinée libre à Santiago en fonction de votre horaire de départ vers l'Europe.

En temps utile, transfert à l'aéroport et enregistrement sur votre vol international de retour vers l'Europe. Nuit à bord de l'avion.

JOUR 14 : jeudi 11 juillet 2019 - PARIS

Arrivée en France dans la journée.

 

PROGRAMME ECACF019: 19 jours du vendredi 28 juin au mardi 16 juillet 2019  

Observation de l'éclipse d’une durée de 2m 30s au nord de San Juan en Argentine, dans les environs de la ville de Bella Vista qui est situé à une altitude de 1900 m et offre un climat et une géographie comparable à la « Vallée de la mort » située en Californie. L’hiver est la saison sèche avec peu de précipitations. Le climat de Bella Vista est l’un des plus sec en Argentine et c’est aussi l'une des régions les plus ensoleillées du pays, ce qui fait de Bella Vista l’un des meilleurs spots d’observation pour cette éclipse. Vous partez ensuite au Chili ou vous visiterez Valparaiso et la région de l'Atacama ou vous passerez 5 nuits a observer le ciel au SpaceObs chez Alain Maury. Vous terminerez le circuit à la découverte de la Vallée del Elqui.

(Mixte entre version autotour et autobus de ligne).

Les temps forts de votre voyage :

- L'éclipse totale de Soleil au pied des Andes en Argentine

- Le superbe désert d'Atacama, ses lagunes, ses salars

- La visite des grands observatoires chiliens : Cerro Paranal, La Silla et le centre de contrôle ALMA OSF

- Les geysers d'El tatio au cœur de l'altiplano

- Le quartier historique de Valparaiso classé au patrimoine de l'UNESCO http://whc.unesco.org/fr/list/959 

- Les superbes parcs de Talampaya et d'Ishigualasto classés au patrimoine de l'UNESCO http://whc.unesco.org/fr/list/966 

- Séjour de 5 nuits d'observations dans une ferme astro pour profiter du ciel chilien avec la mise à disposition d'instruments d'observations.

- Découverte de la vallée d’Elqui et ses vignobles andins

- Possibilité d'excursion en bateau autour des îles de la Réserve Nationale des Pingouins de Humbolt.

JOUR 1 : vendredi 28 juin 2019 -  PARIS - SANTIAGO DU CHILI

Vols internationaux à destination du Chili. Nuit à bord de l’avion.

JOUR 2 : samedi 29 juin 2019 -  SANTIAGO DU CHILI - VALPARAISO - SANTIAGO DU CHILI

Arrivée à Santiago du Chili. Accueil par votre guide à l’aéroport international.

Transfert privé à Valparaiso sur la côte Pacifique (2h de route environ).

Dans l'après-midi, découverte de la mythique ville de Valparaiso.

Classée au patrimoine mondial de l'Humanité par l'UNESCO, Valparaiso possède des quartiers anciens uniques en leur genre. Avec ses multiples collines couronnées d’habitations pittoresques et d’entrepôts, ses rues étroites escarpées, ses funiculaires, ses chanteurs de rues, la ville a une identité et une atmosphère très particulière où flotte encore l'odeur des vraquiers et cap-horniers, ces navires des siècles passés qui y faisaient escale après le terrible passage du Cap Horn.

Un arrêt pour visiter La Sebastiana sur le cerro Bellavista, permet de plonger dans l'univers de Pablo Neruda.  

Retour à Santiago pour la nuit. Installation à l'hôtel.

JOUR 3 : dimanche 30 juin 2019 - SANTIAGO - MENDOZA - RODEO

Transfert à l'aéroport de Santiago et envol à destination de Mendoza en Argentine.

Une fois à l'aéroport de Mendoza, mise à disposition de votre nouveau véhicule de location puis départ plein nord par la route 40 vers la localité de Rodeo. Installation à l'hôtel.

Trajet : environ 4h00 et 340 km

Nuit à l’hôtel à Rodeo ou dans les environs.

JOUR 4 : lundi 01 juillet 2019 - RODEO - PARCS TALAMPAYA / ISHIGUALASTO - RODEO

Départ pour rejoindre le Parc d'Ischigualasto, plus connu sous le nom de Valle de la Lune.

Il y a deux cent vingt-cinq millions d'années, la vallée de la lune ou parc d'Ishigualasto était un paradis de fougères gigantesques, habité par des vertébrés colossaux. Inertes sous un ciel bleu, des sculptures naturelles : le champignon, le sous-marin ou le sphinx, et des traces de reptiles font partie des multiples trésors enfermés dans cette région. Ce parc de 60 000 hectares est l'une des seules zones de la planète où sont représentées toutes les étapes de l'ère triasique (entre 248 et 206 millions d'années). C'est pourquoi il fut déclaré par l'UNESCO en l'an 2000, Patrimoine Naturel de l'Humanité. Visite du site pendant 3h environ et du petit musée qui expose des reconstitutions des dinosaures ayant habité cette zone. 

Le tour de la vallée de la lune est obligatoirement accompagné d'un guide officiel du parc mais dans votre véhicule.

Vous rejoignez ensuite le magnifique Parc de Talampaya situé à 35 kilomètres par une route en bon état.

Le parc de Talampaya a une superficie de 215 000 hectares, et fut créé en 1975 pour sauvegarder les vestiges archéologiques et paléontologiques présents dans un environnement de toute beauté. Le canyon du fleuve de

Talampaya, avec ses parois gigantesques qui abritent dans leur partie sommitale des nids de condor, compte parmi les merveilles naturelles de l'Argentine. Des renards gris ou des viscaches australes se cachent derrière les caroubiers centenaires et les arums. 

Vous partez pour un tour de 3 heures environ opéré par le Parc National, il est donc impossible de circuler avec votre véhicule.

Retour à Rodeo en fin de journée.

Trajet : environ 5h30 et 340 km

Nuit à l’hôtel à Rodeo ou dans les environs.

JOUR 5 : mardi 02 juillet 2019 - RODEO : ECLIPSE DE SOLEIL

Départ pour la zone de centralité. 

Depuis San Jose de Jachal, la ligne de centralité au niveau de Bella Vista se situe à environ 30 mn de route et 30 km. 

Durée de la totalité : 2m30s.

Nuit à l’hôtel à Rodeo ou dans les environs.

JOUR 6 : mercredi 03 juillet 2019 - RODEO - BARREAL

Départ pour Barreal.

A 25 km au sud de Barreal, la lagune asséchée de Barreal Blanco de 12 kilomètres sur 6, permet de pratiquer le char à voile, lorsque le vent souffle, notamment fin de journée.

A 40 km à l’est de Barreal se trouve l’observatoire El Leoncito situé à 2550 m d’altitude, dans une zone exempte de pollution lumineuse et offrant plus de 250 nuits par an de ciel dégagé.

Une visite guidée diurne ou nocturne de 30 à 40 mns inclut le "Jorge Sahade" télescope avec son miroir primaire de 215 cm et son miroir secondaire de 65 cm.

Lors de la visite nocturne, il est possible d’observer avec le télescope de 35 cm situé à l’extérieur de l’observatoire, en compagnie du personnel de l’observatoire.

Trajet : environ 4h00 et 260 km

Nuit à Barreal.

JOUR 7 : jeudi 04 juillet 2019 -BARREAL - MENDOZA – SANTIAGO DU CHILI

Départ de Barreal en début de matinée et route vers le sud et la ville de Mendoza.  

Arrivée à l'aéroport de Mendoza et remise des véhicules de location. Envol à destination de Santiago du Chili.

A votre arrivée dans la capitale chilienne, réception par votre guide local et transfert à l'hôtel en centre-ville.

Trajet : environ 4 h et 320 km

Nuit à l’hôtel à Santiago du Chili

JOUR 8 : vendredi 05 juillet 2019 - SANTIAGO DU CHILI - ANTOFAGASTA - OBSERVATOIRE CERRO PARANAL - ANTOFAGASTA

Ce matin vous prenez la direction de Santiago et de l'aéroport.

Embarquement sur un vol intérieur à destination du nord-Chili et de la ville de Antofagasta.

Prise de votre véhicule de location à l'aéroport d'Antofagasta.  

Vous partez à la découverte de l'observatoire astronomique de Cerro Paranal à 130 km au sud d’Antofagasta. Il faut environ 2h00 pour rejoindre l'observatoire depuis Antofagasta.

L’ESO nous a accordé les autorisations de visite : La visite débutera à 14h00 et se terminera à 17h00 pour les 20 premiers inscrits.

Situé à 130 km au sud de la ville d'Antofagasta, le Cerro Paranal est l'un des grands projets de l'Observatoire

Européen Austral (ESO) installés au Chili aux côtés de La Silla et de l'ALMA. Le point fort de Cerro Paranal est son très grand télescope (VLT pour Very Large Télescope), un instrument extrêmement performant qui compte 4 miroirs de 8.2m de diamètre. Installé à 2635m d'altitude au cœur du désert d'Atacama et non loin de l'océan Pacifique, ses conditions d'observations optimales devraient permettre à ce télescope d'apporter de nouvelles informations capitales sur la formation et l'évolution des galaxies et des trous noirs.

En fin de visite, retour à Antofagasta.

Nuit à l’hôtel à Antofagasta.

JOUR 9 : samedi 06 juillet 2019 - ANTOFAGASTA - CALAMA – SAN PEDRO DE ATACAMA

Vous prenez la route pour rejoindre San Pedro d'Atacama plus au nord. Vous empruntez la route du salpêtre et passez par Calama, célèbre pour sa proximité avec la mine géante de Chuquicamata.

San Pedro d'Atacama est une oasis située à 2 400 m d'altitude au cœur du désert éponyme. Installation à l'hôtel et si le temps le permet, départ pour les vallées de la mort et de la lune où vous pourrez randonner jusqu'à la tombée de la nuit.

À l’origine, la Vallée de la Mort s’appelait la Vallée de Mars. C’est un archéologue belge qui l’avait nommée au début du XXème siècle, imaginant que les paysages devaient être semblable sur la planète rouge. Mais années après années, la prononciation de la vallée s’est déformée car en espagnol les deux termes sont très proches phonétiquement : « Valle de la Muerte » et « Valle de la Marte ». La Vallée de la Mort est une zone stérile, désertique, où l'érosion du vent, des pluies (rares) et des alternances de gel-dégel a créé des formes étonnantes, de profonds canyons, des rigoles d'une régularité surprenantes, des stries par milliers et des dunes de sables.

La Vallée de la Lune est située dans la Cordillère de Sel à une dizaine de kilomètres de San Pedro d'Atacama. Elle est le résultat de l'incroyable travail de sape du vent qui, transportant des milliards de grains de sables, érode le sel et la roche pour former canyons, aiguilles, promontoires, pitons et autres reliefs acérés. De petites dunes de sable se sont également formées çà et là. Le coucher de soleil, très couru, est un moment magique où les dernières lueurs du jour embrase les reliefs ruiniformes de couleurs chaudes.

Trajet : 320 km / 3h40 jusqu’à San Pedro via l’autoroute. 

Nuit à San Pedro de Atacama ou vous passerez 5 nuits du 06 au 11 juillet au matin.

Option avec supplément : Montant de la location des télescopes à régler sur place - voir tarifs en fin de programme - mais réservation obligatoire avant le départ.

Durant les 5 nuits du 06 au 11 juillet, vous pourrez pratiquer des observations nocturne chez "Space Obs" dirigé par le français Alain Maury, situé à 6 km au sud de San Pedro.

Vous pourrez utiliser 5 télescopes, 2 de 45 cm, 2 de 60 cm et un 72 cm durant la première heure de la nuit (avant qu’ils ne soient utilisés par les tours organisés), puis une fois que les tours organisés seront terminés, soit normalement après une heure du matin jusqu’au petit jour. Un télescope en 1m15 qui devra être partagé par tous les occupants des lodges, (groupe ACF et autres occupants éventuels) sera également disponible durant les mêmes créneaux.

JOURS 10 à 13 : dimanche 07 juillet 2019 au mercredi 10 juillet 2019 - SAN PEDRO DE ATACAMA

Vous profitez des équipements à votre disposition pour les observations nocturnes.

Durant la journée, partez à la découverte des environs de San Pedro.

Nos suggestions d’excursions :

SAN PEDRO - SALAR ATACAMA – LAGUNES - SAN PEDRO

Partez à l'assaut de l'altiplano andin ! Votre première étape sera le salar d'Atacama et sa lagune Cejar.

Le salar d'Atacama est le plus grand du Chili. Il s'est formé dans une dépression par accumulation de sels minéraux et autres éléments issus du lessivage des volcans voisins. C'est pour cette raison que l'on y trouve, dans sa partie sud, des gisements de lithium. L'évaporation des eaux de ruissellement permet aux sels de créer une croûte solide en surface. Cette dernière est souvent bicolore, le blanc des sels se mélangeant avec avec les ocres des poussières du désert transportées par les vents. Le salar est percé çà et là de lagunes salines comme la lagune Cejar ou la lagune Tebenquinche dans les eaux desquelles se reflètent les silhouettes des volcans de la cordillère.

Continuation de votre route jusqu'au village de Toconao où vous vous arrêtez pour quelques photos puis continuation vers la Valle de Jere, étonnante oasis de verdure au milieu du désert aride. Faites quelques pas dans cette vallée où l'on produit notamment des fruits.

Vous poursuivez votre route sur la piste 23 qui mène en Argentine. Arrêt recommandé à Socaire (3 300 m) pour le déjeuner.

Toujours plus haut, la piste continue vers la cordillère et vous atteignez les lagunes altiplaniques Miscanti et Miniques.

Les lagunes Miscanti et Miniques, situées à près de 4 300 m d'altitude au pied des volcans de la cordillère des Andes sont une image d'Epinal de ce que le désert d'Atacama offre au regard des voyageurs : une palette de couleurs exceptionnelle, allant du bleu intense à l'orange, du jaune au turquoise, du vert sombre au blanc. Dans le silence de l'altitude, ces deux lagunes sont parfois le lieu de passage d'oiseaux ou d'alpagas voire de guanacos et de viscaches.

Piste de retour vers San Pedro d'Atacama. En cours de route, si suffisamment de temps, vous ferez un arrêt à la lagune de Chaxa.

Située au milieu du salar d'Atacama., la lagune Chaxa est réputée pour sa colonie de flamands roses qui y migrent chaque année. On y observe (pas toujours !) les trois variétés de flamands : le chilien, l'andin et le flamand de James.

Trajet : environ 2h45 et 240 km

SAN PEDRO - GEYSER D'EL TATIO – SAN PEDRO

C'est sous une nuit noire et froide, très tôt le matin, que vous quittez votre hôtel, chaudement vêtu pour la superbe zone géothermale d'El Tatio située à environ 1h30 de piste de San Pedro d'Atacama.

A 4 200 m d'altitude, El Tatio est un site unique au Chili. Entourée de volcans avoisinant les 6 000 m, cette dépression présente de nombreux phénomènes géothermiques dus aux infiltrations d'eaux météoriques, réchauffées par le magma situé en profondeur. On peut ainsi observer des petits geysers expulsant de l'eau bouillante, des bassins d'eaux chaudes (jusqu'à 70°C) minéralisées de couleurs étonnantes, des mares de boue chaude animées de bulles de gaz, des mofettes (fissures émettant de la vapeur) ... Au petit matin, du fait des températures glaciales de l'altiplano (entre -5 et -15°C), une forte condensation se créée et les lumières rasantes de l'aurore offrent alors un spectacle de toute beauté.

Sur le chemin du retour vers San Pedro d'Atacama vous pourrez faire un arrêt aux termes de Puritama célèbres dans la région pour leurs eaux minéralisées puis dans le village de Caspana.

SAN PEDRO

Profitez du village de San Pedro avec ses ruelles pavées ou poussiéreuses, sa petite église coloniale donnant sur une place arborée et son musée. Possibilité de visite du musée du Père Le Paige, qui a rassemblé une impressionnante collection d´objets de la culture atacamène.

OBSERVATOIRE ALMA

Pour ceux qui le souhaitent, vous pouvez réserver par vos soins (dans la limite des places disponibles), la visite publique le dimanche 07 juillet du centre de contrôle ALMA Operation Support Facility (OSF) situé à 35 km de San Pedro de Atacama à 2 900 m d'altitude. L’accès aux antennes situées sur le plateau de Chajnantor situé à plus de 5000 m d'altitude n’est pas autorisé pour des questions de sécurité.

Lors de la visite publique du dimanche, les visiteurs doivent se rendre au lieu de rendez-vous à San Pedro de Atacama au plus tard à 08h45 pour prendre le bus affrété par l’observatoire ALMA. La visite dure environ 03h00 et le bus vous ramènera à San Pedro de Atacama.

Pour ceux qui le souhaitent et qui n’ont pu participer à la visite publique du dimanche, il est possible de visiter lundi 08 juillet à 08h30 le centre de contrôle ALMA Operation Support Facility (OSF) situé à 35 km de San Pedro de Atacama à 2 900 m d'altitude (dans la limite des places disponibles). L’accès aux antennes situées sur le plateau de Chajnantor situé à plus de 5000 m d'altitude n’est pas autorisé pour des questions de sécurité.

Lors de cette visite privative, les visiteurs doivent se rendre par leur propre moyen directement sur le site ALAMA OSF situé à 35 km de San Pedro de Atacama au plus tard à 08h30. La visite dure environ 03h00 (Nombre de participants limité).

ALMA est un télescope de pointe dédié à l'étude du rayonnement provenant des objets les plus froids de l'Univers. Il est exploité par l'ESO (observatoire européen austral). ALMA est composé de 66 antennes de grandes précisions réparties à des distances pouvant aller jusqu'à 16 kilomètres. Le rayonnement étudié, appelé millimétrique et submillimétrique, car possédant une longueur d'onde de l'ordre du millimètre, se situe entre le rayonnement infrarouge et les ondes radios. Il ouvre une nouvelle fenêtre sur l'univers froid, encore énigmatique, mais ce rayonnement est absorbé par la vapeur d'eau contenue dans l'atmosphère terrestre. Aussi, les télescopes observant dans ce domaine de longueurs d'onde doivent être construits sur des sites élevés et secs tel que le plateau de Chajnantor à 5 000 mètres d'altitude, un des plus hauts observatoires astronomiques sur Terre. ALMA est le télescope le plus puissant pour observer l'Univers froid – le gaz moléculaire et la poussière. ALMA étudie les blocs élémentaires des étoiles, les systèmes planétaires, les galaxies et même la vie. Il fournit aux scientifiques des images détaillées d'étoiles et de planètes en formation dans leurs cocons de gaz près de notre système solaire. Il peut aussi détecter des galaxies naissantes aux limites de l'Univers observable, telles qu'elles étaient il y a plus de 10 milliards d'années. ALMA ouvre ainsi une nouvelle fenêtre et offre aux astronomes la possibilité de résoudre quelques-unes des questions les plus profondes sur nos origines cosmiques.

Trajet : environ 3h00 et 160 km

JOUR 14 : jeudi 11 juillet 2019 - SAN PEDRO DE ATACAMA - CALAMA - ANTOFAGASTA – SANTIAGO DU CHILI- Bus de nuit pour LA SERENA

Aujourd'hui, vous allez quitter l'oasis de San Pedro d'Atacama pour rejoindre, plus au sud et en bordure du grand océan Pacifique, la ville de Antofagasta. En cours de route, arrêt et visite de la Vallée Arc en ciel si suffisamment de temps.

Située au cœur de la cordillère Domeyko, petite chaîne montagneuse entre San Pedro et Calama, la vallée Arco Iris (arc en ciel) est un kaléidoscope de couleurs surprenant. A 3200m d'altitude, elle offre des empilements de strates plissées par les mouvements tectoniques régionaux et creusées par l'érosion. Du rouge, de l’orange, du bleu, du jaune, du noir, du gris, parfois même du vert... cette vallée mérite son nom !

Continuation vers Calama.

Poursuite de la route jusqu'à Antofagasta (2h45 de route environ) au milieu de paysages désertiques austères.

Trajet : environ 3h40 et 320 km

A l'aéroport, après avoir remis votre véhicule de location, vous prendrez un vol intérieur à destination de Santiago du Chili. 

A votre arrivée transfert privé à la gare routière de Santiago et bus de nuit à destination de La Serena (5-6h de route environ).

Nuit dans le bus de ligne

JOUR 15 : vendredi 12 juillet 2019 - LA SERENA – VALLE DEL ELQUI

Arrivée à Le Serena en début de journée. Prise en charge de votre véhicule de location à l'aéroport.

Journée consacrée à la découverte de la Vallée de L’Elqui située à environ 1h30 de route de La Serena, au cœur des Andes.

La Vallée de l'Elqui est lovée entre les hauts sommets des Andes et tient son nom de la rivière qui l'a creusée. Elle est célèbre pour être le principal lieu de production du Pisco, ce vin sud-américain si particulier. C'est également dans les environs de la vallée de l'Elqui que se sont installés plusieurs observatoires astronomiques amateurs, notamment celui de Mamallucca.

Nous vous proposons de découvrir la production viticole qui fait la réputation de la vallée :

Le Pérou et le Chili se disputent depuis fort longtemps la paternité du Pisco. Afin de clore la discussion, le Chili a donc nommé une localité du nom de cet alcool : Pisco Elqui. Dans les environs de cette bourgade on trouve plusieurs distilleries de cette eau-de-vie, qui ressemble à un vin jeune. D'une teneur en alcool oscillant entre 30 et 45°, il est issu de raisons très sucrés, comme les muscat ou torontel, poussant dans la région. Une visite de distillerie et une dégustation s'impose!

En soirée, nous vous conseillons la visite de l'observatoire astronomique amateur de Mamallucca https://observatoriomamalluca.cl/ (Prix du tour : environ 10 €/pers.)

Nuit à l’hôtel

JOUR 16 : samedi 13 juillet 2019 – VALLE DEL ELQUI - OBSERVATOIRE LA SILLA - PUNTA CHOROS

Départ pour l'observatoire de La Silla, situé à environ 4h de route dans les montagnes andines (250 km)

L’ESO nous a accordé les autorisations de visite : La visite débutera à 14h00 et se terminera à 17h00 pour les 20 premiers inscrits.

L'observatoire de La Silla, est situé à la périphérie du désert chilien de l'Atacama, à une altitude de 2400 mètres.

L'ESO y exploite deux télescopes de la classe des 4 mètres parmi les plus productifs au monde. Le télescope NTT (New Technology Telescope) de 3,58 mètres a été une véritable innovation en matière de conception et d'ingénierie pour les télescopes. Il fut le premier à avoir un miroir primaire contrôlé par ordinateur (optique active), une technologie développée par l'ESO et utilisée sur la plupart des grands télescopes actuels. Enfin, le télescope de 3,60 mètres de l'ESO est actuellement équipé du « chasseur d'exoplanètes » le plus performant du monde : High Accuracy Radial Velocity Planet Searcher (HARPS), un spectrographe d'une précision inégalée. Ce sont ces deux télescopes que vous serez amenés à approcher au cours de la visite.

En fin de visite, route vers Punta Choros, petite localité située en bordure du grand océan Pacifique. (environ 2h30 de route).

A votre arrivée, installation à l'hôtel puis première balade possible dans les environs de l'hôtel.

Punta Choros est une petite péninsule semi-désertique qui s'avance dans l'océan Pacifique. Elle héberge de nombreuses espèces d'oiseaux. Le Parc naturel de Punta de Choros est un havre de paix pour de nombreuses espèces animales, protégé par la Conaf (la Corporation nationale forestière). La côte tantôt rocheuse, tantôt sableuse, permet de sympathiques balades où le regard se perd sur l'horizon souvent brumeux du Pacifique baigné par les eaux froides du courant de Humbolt. Ce sont ces eaux froides qui permettent le foisonnement de la faune locale en ramenant quantité de crill et de plancton depuis les profondeurs de l'océan.

Nuit en lodge simple

JOUR 17 : dimanche 14 juillet 2019 – PUNTA CHOROS - RESERVE PINGOUINS DE HUMBOLT - LA SERENA – Bus de nuit pour SANTIAGO

Ce matin, excursion en bateau autour des îles de la Réserve Nationale des Pingouins de Humbolt.

La réserve nationale des Pingouins de Humbolt a été créée en 1990 afin de protéger ce sanctuaire de la vie marine exceptionnel. Il s'agit d'un chapelet de 3 petites îles battues par les vagues du Pacifique et peuplées d'innombrables oiseaux de mer comme les cormorans, les albatros ou les pélicans. Mais ce sont les pingouins qui font évidemment la réputation des îles ! Ils ont élu domicile sur ces roches d'apparence inhospitaliers. C'est que les fonds marins regorgent de vie et de nourriture !! D'ailleurs, les autres espèces ne s'y sont pas trompé puisque l'on peut aussi observer loutres, lions de mer, dauphins et parfois même des baleines avec de la chance. Une balade en bateau de pêche sur ces îles est la garantie de belles observations.

Route pour La Serena.

En fonction du temps disponible, possibilité de découvrir le centre-ville de La Serena avec son quartier historique assez bien conservé, de son marché s'il a lieu ce jour et de ses plages avant de prendre le bus de ligne pour le retour à Santiago.

Nuit dans le bus de ligne (7 à 8h environ).

JOUR 18 : lundi 15 juillet 2019 – SANTIAGO DU CHILI – PARIS

Arrivée à la gare routière, avec le bus, en début de journée et journée ou matinée libre à Santiago en fonction de votre horaire de départ vers l'Europe.

En temps utile, transfert à l'aéroport et enregistrement sur votre vol international de retour vers l'Europe. Nuit à bord de l'avion.

JOUR 19 : mardi 16 juillet 2019 - PARIS

Arrivée en France dans la journée.